Coup de coeur pour TICHOT

Publié le par couvmenette

A 13km à vol d'oiseau au nord de Couvrelles, se situe le chemin des Dames.
Long d'une petite trentaine de kilomètres, ce chemin à peine carrossable au XVIIIème siècle, fut fréquemment emprunté entre 1776 et 1789 par deux filles de Louis XV, Adélaïde et Victoire qui se rendaient de Paris jusqu'au château de La Bove, près de Vauclair, chez Françoise de Châlus, duchesse et ancienne maîtresse de Louis XV, d'où son nom de "chemin des Dames".



















Madame Adélaïde                                           Madame victoire




  
Point stratégique certainement, ce lieu fut tristement riche en histoires militaires.
Déjà en 57 avant J.-C., Jules César défit les Belges (peuple antique) lors de sa guerre des Gaules.
En 1814, Napoléon 1er, à la bataille de Craonne y battit les Prussiens et les Russes.
Dés le 31 août 1914, le chemin des Dames est un terrain d'affrontement avec l'Allemagne. Nous pouvons l'appeler la première bataille et le front se fixe à cet endroit pour plusieurs années.
La deuxième bataille (avril-juin 1917) sera une offensive imaginée et dirigée par le général Nivelle, jamais condamné pour son incompétence. Elle fera du chemin des Dames sa tragique réputation au regard de l'humanité. Cette avancée devait être foudroyante au dire de Nivelle, ce fut un terrible échec. Français et allemands se disputèrent le plateau encore de nombreux mois.
La troisième bataille date du 27 mai 1918. Ludendorff, général en chef des armées lance une offensive très appuyée par l'artillerie. Les combats se poursuivent jusqu'aux environs de Château Thierry. Alors que Paris est menacée, les alliés s'organisent en contre-offensive. Le 7 août 1918, tout le terrain perdu est repris.
Le chemin des Dames n'a jamais occupé la même place dans la mémoire nationale que la bataille de la Somme ou celle de Verdun. Difficile est de commémorer une défaite plutôt qu'un succès.
C'est pourquoi mon coup de coeur va vers un artiste régional. TICHOT, de Saint Gobain (Aisne), chanteur, auteur, interprète et ses musiciens. Ils nous font vivre ou plutôt revivre des textes, des mots, peut-être aussi des maux de ce passé que nos grands parents ont vécu mais ne racontaient pas à leur petits enfants ce que leurs yeux et leur mémoire avait enregistré à tout jamais.
90 ans aprés les événements du chemin des Dames est né "14-18 avec des môts, une vie d'bonhomme".
Avant de devenir album, ce tour de chant a d'abord été un spectacle joué devant le public des communes concernées, à l'occasion des cérémonies commémoratives qui ont ponctué l'année 2007 dans l'Aisne.
Je vous invite à découvrir cet album sur Deezer:   http://www.deezer.com/#music/result/all/tichot
Tous ces textes témoignent de cette incroyable capacité d'expression d'humanité qu'exerce l'homme jusque dans l'abîme.
Ci-dessous, une vidéo d'une des chansons:   "Choisis Lison"  paroles de Louis Bousquet (1917)

 

Commenter cet article